Moi Lola – TOME 1

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Moi Lola – TOME 1Moi Lola – TOME 1ATTENTION : Cette Histoire est un mélange de réalité et de fiction ! Bonne lecture…Depuis l’adolescence, je suis celle que l’on mate dans la rue. Je suis peut-être celle sur lequel votre petit ami ou mari a déjà fantasmé. Ne me jugez pas trop vite, apprenez juste à me connaître !Bienvenue dans mon Univers… Chapitre 1 : Présentation…Je me présente, je m’appelle Lola. J’ai 26 ans et je suis secrétaire dans une entreprise. Je suis blonde avec une poitrine généreuse.Je suis en couple avec Alex, 29 ans. Nous sommes ensemble depuis 2 ans et habitons depuis 6 mois dans un appartement en plein cœur de Paris. Il m’aime, je l’aime… Bref nous nous aimons, et sommes très heureux !J’ai juste un problème, j’ai besoin de plaire et de me sentir désirée ! Vous découvrirez à me connaître à travers mes chapitres, je vous demanderai simplement de lire mes mots avec un esprit ouvert.Donc, oui, je trompe Alex. Depuis le début de notre relation. Et pourtant je l’aime ! Et je pense que c’est l’homme de ma vie. J’en suis sûre même !!!J’ai toujours eu un penchant pour la séduction et le sexe depuis que j’ai comprise que je faisais « effet » aux hommes. Vous l’aurez donc deviné… je ne suis plus vierge depuis un petit moment !J’aime avoir des regards sur moi, sentir des regards soutenus quand je fais mes courses par exemple. J’essaie toujours d’imaginer ce que peut penser un homme quand il mate avec insistance mes seins ou mon fessier à la caisse d’un supermarché ! Je sais que mon profil prêterait à me cataloguer de salope ou bien même de pute. Mais je reste persuadée que le sexe ne doit pas forcément être assimilé aux mots sentiment et amour.Est-ce que ce mon conjoint sait que je vais voir ailleurs ? Peut-être… peut-être pas ! Et s’il ferait pareil, je pense que je serais heureuse pour lui. Sincèrement, je suis persuadée que cela apporte un épanouissement personnel. La preuve, je suis heureuse !Je vais vous raconter le début de tout ça mais également toutes mes expériences, mes rencontres, mes partenaires etc….Mon histoire sera sur plusieurs tomes. Le tome 1, composé de 3 chapitres.Attention, je ne suis pas Anastasia Steele ni Bella Swan ! Je suis simplement Lola.Chapitre 2 : Ma jeunesse, mes premières fréquentations (Partie 1)J’ai eu une éducation dite normale, bien élevée avec des parents aimants et une sœur aînée. Nous habitions en province jusqu’à l’âge de mes 13 ans. Nous avions déménagés en région Parisienne suite à la mutation professionnelle de mon père. Nous étions tellement contents de partir à Paris !J’avais dû laisser là-bas mon premier amoureux, Pierre. Il était âgé de 13 ans aussi. Petit blond, yeux marron, et tellement mignon ! J’avais tellement pleurée…Les adieux ont été déchirant, nous nous écrivions au début, nous nous envoyions des lettres avec quelques photos. Nous nous promettions de se revoir aux vacances scolaires… puis… nous sommes vite perdus de vue. Avec Pierre j’avais connue mes premiers baisers, mes premiers rires et surtout mes premières larmes. Nous sommes restés 1 an ensemble, suffisant pour garder des souvenirs indélébiles.Si une fois à Paris, nous nous sommes perdus de vue je pense avoir grandement ma part de responsabilité ! Au bout de quelques jours, j’ai rencontrée de nouvelles connaissances, d’abord au collège puis dans mon quartier.Ma sœur s’est vite trouvé un copain. Nous avions 4 ans de différence. A 17 ans, ma sœur été plus bien foutue. Blonde également, avec aussi une poitrine généreuse. Nous tenons cela de maman. Marie, ma sœur, a très vite ramené son nouveau copain à la maison. Surtout quand mes parents étaient absents ! Des fois je l’entendais se faire sauter par son jules. Bref… Heureusement que mon père n’était pas là ! Imaginez un instant, sa fille se faire baiser par un jeune inconnu dans sa chambre alors que certains cartons n’étaient pas encore rangés ! MDR… Ma sœur avait cette capacité de se faire des amis rapidement ! Une adaptation incroyablement rapide en effet…Me concernant, je me suis fait très vite une amie, elle s’appelait, Maud. Elle sortait avec Karim, un des beaux gosses du collège. Très vite elle s’est confiait à moi, avec un ton très intimiste… Elle m’a très vite parlé de sa relation avec copain, ses craintes, ses doutes. Elle avait aussi 13 ans. Et elle m’a très vite mis dans la confidence qu’elle avait déjà couchée avec Karim !Je pense que Maud, a cru que j’étais plus vierge. Je dois avouer que je faisais partie des filles qui ne font pas leurs âges. A 13 ans, nous aurions pu me donner 16 ans par exemple. La faute (ou la chance) a ma poitrine sûrement ! De ce fait, elle a pensée que j’avais déjà eu des rapports avec des garçons.Je n’ai pas dit la vérité, et j’ai mis à profit l’expérience que je savais de ma sœur pour répondre à ses requêtes. Je m’en suis pas mal sortie à vrai dire.Maud et mes copines ont très vite pensés que j’avais une sacrée expérience de ça. Et je suis devenue LA copine qu’il fallait inviter lors des soirées pyjamas…Maud m’a même avertit lorsque Karim lui avait demandé de lui faire faire une fellation. Sur ce coup, j’ai bluffée ! Mais elle y a cru. Apparemment mes faux conseils l’avait rassurée car elle s’était décider à le sucer un dimanche après-midi !La pauvre, elle s’était fait larguer 1 semaine après…Moi, côté amour, ma « fausse » réputation auprès de mes nouvelles copines été arrivés à quelques oreilles de garçons disons… un peu mal attentionnés. C’est-à-dire des garçons un peu plus âgés que moi. Environ 15-16 ans. J’ai reçu quelques invitations à aller à des soirées ou bien même pour aller au cinéma.J’ai toujours botté en touche avec diplomatie. Mais quand, Nicolas de la classe de 3ème m’a parlé dans le couloir de biologie je dois avouer que mon cœur et mes yeux n’ont pas su dire non. Pour situer, Nicolas était le meilleur ami de Karim, l’ex de Maud. Mais surtout ultra beau gosse du collège et de la Terre entière à cette époque !Il avait une réputation de mec à fille, certes. Mais moi, par exemple, je m’étais inventé une réputation avec mes nouvelles copines alors ça voulait peut être rien dire….Il m’invita à une soirée juste avant les vacances scolaires. Mes copines étaient aussi invitées dont Maud. Karim forcément allait être aussi de la soirée. Mes parents m’ont laissés sortir, j’avais prétexté d’aller dormir chez Maud.La soirée s’est bien passé Maud a recouché avec Karim, mais cela ne voulait rien à dire m’a-t-elle dit aussitôt. Je pense que les bières lui avait fait un peu tourner la tête… Nicolas lui se conduisit en véritable gentleman. Très serviable, nous avons beaucoup échangés, rien de déplacer de sa part. Ce qui me conforta dans le fait que ça devait être un mec bien ! Et pourtant je sentis mes premiers désirs en passant la soirée à ses côtés… Peut-être la bière et la légère consommation de cannabis qui ont influencé mon état de désir mais j’ai eu des sensations au fond de moi qui m’ont pas laissée indifférente. Je pense que ça été la toute première fois où j’ai mouillé ma culotte. Quelques gouttes certes mais une sensation incroyable d’après mes souvenirs.La soirée s’était bien terminé, et Nicolas avait réussit à décrocher un baiser sans la langue. Juste un piou, assez timide de sa part il faut l’avouer ! Nous avions fixé un second rendez-vous pour le lundi.Au début prévu dans un parc à côté du collège, comme la météo était pluvieuse je lui avais proposé de me rejoindre chez mes parents. Etant à leurs boulots, nous allions être tranquilles pour continuer à se connaître.A son arrivé, Nicolas m’embrassa toujours timidement. Une fois rentré, nous nous sommes installés sur le canapé du salon. Puis nous avons parlés un peu, de mes souvenirs, sûrement de la soirée puis nous avons vite dévié sur le fait de nos réputations. Je lui ai demandé combien il avait eu de petite amie, il me répondit assez librement 6 ! En retour, il me demanda si ce qu’il avait entendu sur moi était vrai. Jai pas voulu le contredire, car j’ai eu peur qu’il se désintéresse de moi. J’ai alors répondu qu’il fallait faire attention aux rumeurs, et il m’a alors répondu qu’il savait en me voyant que j’étais une fille sympa et sincère…J’aurais du peut-être me méfier, mais franchement ce gars m’intéressais vraiment. Avec lui, je n’avais pas l’impression d’avoir 13 ans mais au moins son âge. D’ailleurs le fait qu’il s’intéresse à moi me flatté.Pendant la discussion, j’ai ressentie du stress et de l’envie inexplicable à extérioriser car je n’avais jamais ressentie cela. Rien à voir avec ce que je ressentais avec mon ancien petit ami de province.Je crois que mon regard et mes lèvres m’ont trahit car Nicolas a commencé à m’embrasser à nouveau, cette fois-ci avec la langue… De longs instants, et encore une fois. Puis à nouveau… Accompagné cette fois de sa main sur ma joue, qui remontait jusqu’à ma mèche de cheveu qui tombé sur mon oreille. il passa cette mèche bursa escort derrière mon oreille puis descendit sa main jusqu’à ma hanche. Nous nous levions du canapé puis avec ses deux mains continua à me serrer la taille. Quelle sensation !!!Je sentais mon string s’humidifier ! Sa main droite est remonté vers mon débardeur puis à commencé à malaxer un de mes seins… J’ai rien fait ni rien dit ! Je ne savais pas quoi faire ou même penser. Je me suis dis au fond de moi à cette instant de me laisser faire car il croyait que j’étais plus vierge et que j’avais l’habitude de pratiquer ce genre de chose. Puis j’avais cette envie de voir ce que ça faisait d’être dans cette situation là.D’un seul coup, j’ai pensé à lui dire que j’avais mes règles !Eureka !!! Il arrêta tout de suite, puis avec un sourire me répondit : « merde dommage j’avais trop envie de toi !!! »Puis, d’un coup, il me demanda si j’avais déjà été prise par derrière. Je ne répondis pas…. Choquée et outrée, je pense être devenue rouge, peut-être de honte et de pudeur ! Quelle idée !Je voulais dire non, et j’ai dit non ! Et là…. Il me demanda si je voulais essayer avec lui car il a entendu un pote dire qui l’avait fait !!!Ma fausse réputation m’a devancé, j’ai accepté sans réfléchir pour ne pas être prise pour une idiote. Il a sortit une capote. Oui vous lisez bien, je me suis faire prendre le cul, à 13 ans sans me faire dépucelée devant. Le tout sur le canapé de mes parents. C’était horrible, sans rien, à sec ! J’ai eu mal et j’ai beaucoup saigné ! Bref il m’avait cassé les fesses. La seule chose que j’ai retenue de cet après-midi, c’était de voir une bite en vrai.Pour conclure, je n’avais pas encore eu le temps d’avoir de « vraies » relations sexuelles que je me suis fait prendre à mon propre petit jeu juste parce que je ne savais pas dire non à un garçon.Le point positif, c’est que Nicolas allait raconter à ses potes ce qui c’était passé entre nous, et que par déduction mes copines le sauraient. Non pas que je souhaitais une réputation de trainé, mais cela faisait mes affaires ! N’oublions pas que j’étais toujours la petite nouvelle…Je suis ensuite partie quelques jours chez ma grand-mère dans le sud de la France… Nous nous sommes, Nicolas et moi pas vu des vacances.A mon retour, Maud m’a appris qu’apparemment Nicolas sortait avec une fille d’un collège privé de la ville. Vrai ou faux, je ne sais pas mais j’ai très mal pris la nouvelle. A la rentrée, Nicolas m’a avoué qu’il était sorti avec cette fille mais qu’il y avait rien eu entre eux.J’ai décidé de mettre un terme à notre histoire. Je ne sais pas en fait si nous étions vraiment ensemble. Nous sommes restés ami comme on dit. Là encore, j’ai pris sur moi, je ne voulais pas montrer aux autres que cela m’affectais à ce point. Personne n’a pu observer en moi une quelconque mélancolie.Les semaines ont passés, je me suis rapproché via un tchat sur internet d’un garçon qui s’appelait Antoine. Il avait 18 ans, était lycéen et habitait à environ 20 kilomètres de chez moi. Il me plaisait plutôt, il était châtain et s’exprimait très bien. Dès le début j’ai menti sur mon âge, j’ai dit que j’allais prendre 16 ans alors que j’allais avoir que 14 ans ! Il a rien vu sur ma photo car tout le monde pense que je fais plus vieille.Nous échangions beaucoup par messages, puis par téléphone de vive voix. Notre relation commençait à devenir sympa ! Il était célibataire, je savais pas mal de choses sur lui niveau cul et je me suis dévoilé pas mal aussi vis-à-vis de choses plutôt intime. A l’occasion de mon anniversaire, il a décidé de m’appeler en webcam (sur msn). Ce fut un grand moment ! Nous avons commencé timidement à nous parler puis au bout de quelques dizaines de minutes, nous avons commencés par se lâcher. Nous avions joué à action ou vérité. Je pense maintenant que cela été simplement un prétexte pour nous montrer, s’exhiber quoi !Au fur et à mesure il a retiré son pull, puis son tee-shirt et ainsi de suite… Moi j’ai retirée mon haut, et me suis vite retrouvé en soutif devant Antoine. Je décidai d’interrompre le jeu, et lui demanda s’il voulait avoir un strip-tease. Je vous donne pas ça réponse je pense ! Antoine reste un garçon. Je voulais marquer le coup, et surtout nous nous plaisions ça se voyait !J’ai donc fais un strip-tease quasi sensuel sans musique pour ne pas réveiller mes parents et ma sœur. Il a adoré et me suis retrouvé en soutif et string devant lui, j’étais comme une folle et adorais voir sa tête de coquin ! Il me disait qu’il était excité comme un fou. Il m’a demandé si je pouvais lui montrer mes seins et que si je voulais, il pouvait se branler devant moi.Soudain, j’ai retiré mon soutif, et lui ai montré ma poitrine qui l’excité pas mal visiblement… C’est la première fois que j’ai vu une queue en action juste pour moi ! J’ai réellement vu à ce moment là le pouvoir d’une nana. Il s’est branlé 2 ou 3 minutes puis a éjaculé dans un mouchoir. On s’est senti gêner mais on a adoré !!!Nous avons remis cela plusieurs fois après, surtout quand mes parents n’étaient pas là pour mieux s’entendre et se voir. Je me suis jamais touché le vagin cependant, je me suis toujours contentée de me toucher la poitrine, juste l’exciter avec ma langue et mes doigts.Puis un jour, nous avons planifié d’enfin nous voir ! Wouah un grand moment en perspective ! Surtout j’ai très vite eu peur qu’il découvre mon vrai âge…Le rendez-vous était organisé, ce sera dans sa ville un samedi après-midi. Je prendrais le train pour m’y rendre. Mes parents ne le savaient pas, ma sœur non plus. Seulement Maud et quelques copines savaient son existence et ma passion débordante pour ce mec. Attention, personne ne savait que je montrais nue devant lui par webcam.Nous nous sommes vu ce fameux samedi après-midi. Impressionnant de voir un garçon de 18 ans rien que pour moi à la sortie de la gare. Il m’attendait et m’emmena jusqu’à sa voiture. Jeune permis, il avait une twingo je m’en rappelle encore. Nous sommes partis au cinéma voir un film, timide au début mais nous nous sommes vite mis à l’aise dans la salle obscure. On s’est embrassé, puis câliné. J’étais bien, tellement bien comme ci que l’on se connaissait depuis longtemps.Pendant la séance, j’ai senti sa main sur ma cuisse. Il me caressa celle-ci puis à pris ma main gauche et l’apporta jusqu’à son entrejambe… et là je senti sa queue à travers son pantalon. J’étais excité, et lui aussi !!!Je l’ai caressais par-dessus son jean toute la séance, puis à la sortie dans le couloir nous nous sommes embrassé avec passion. Il me glissa dans l’oreille : « j’ai envie de toi Lola ».Paniqué et excité à la fois, je lui ai répondu : « moi aussi ».Nous sommes partis du centre commercial, pis sa voiture et avons pris la direction de chez ses parents qui n’étaient pas là. Il savait que j’étais vierge même s’il pensait que j’avais 16 ans.Arrivé dans sa chambre, que je reconnaissais parfaitement en vrai enfin il m’enleva mon pull et débardeur. Je me suis retrouvé en soutif devant lui, il s’est assis sur sa chaise de bureau et m’a demandé de l’exciter comme quand nous étions en webcam. Je commençai alors un strip-tease improvisé… J’enlevai ma jupe, me retrouva en string et soutif devant lui. Il m’attrapa par les hanches et me fit assis sur ses genoux m’embrassa et descendit sa main sur mon vagin… Je commençais à être humide, terriblement humide ! J’étais bien, excité et prête à me faire baiser par ce mec de 18 ans.Il m’allongea sur son lit, enleva mon string et était venu insérer sa bouche entre mes cuisses. D’abord gênée, il m’a mise à l’aise en me demandant de me laisser faire. Chose que j’ai faite !Il m’a tendrement léché, puis d’un geste mélangeant sauvagerie et expérimentation m’a touché avec ses doigts, tous humides par sa salive ou ma mouille peut-être. Il s’est déshabillait puis à mit sa capote qui l’a sortit de sa table de chevet et a commencé par me pénétré lentement, j’ai eu mal puis le sentiment d’agression s’est transformé en euphorie avec de la peur, un sentiment de liberté et de plaisir. Même si la première fois, ce n’est pas seulement une notion de plaisir, j’ai vraiment aimé ma première fois avec Antoine.Sentir son éjaculation dans moi, quel drôle de sensation à l’époque ! Je me rappelle de la sortie de sa queue avec la capote, INCROYABLE !!!Puis il m’a déposée à la gare. Je suis rentrée chez moi en étant plus vierge. J’étais heureuse, vraiment heureuse !Nous avons ensuite continués nos échanges par webcam, un peu plus hot, toujours plus…Les semaines ont passés, nous sommes revus une seule fois. Cette fois-ci il était venu un mercredi après-midi chez moi. Ma sœur n’était pas là et mes parents non plus.Très excité de se revoir enfin, nous avons passés notre après-midi dans mon lit. Nous avons fait l’amour. C’était tellement mieux cette fois-ci ! J’ai mieux aimé que la précédente fois je dois avouer !Avant qu’il parte, ma sœur est rentrée escort bursa avec son copain (un nouveau encore). Et là… ça été la catastrophe ! Le mec de ma sœur connaissait Antoine.Je crois de mémoire que je suis devenu toute rouge ! Ouf ! Personne n’a parlé de mon âge, j’étais sauvé ! Antoine partit aussitôt après avoir salué ma sœur son copain Kevin.Plus tard, quelques jours après Kevin étaient à la maison avec ma sœur, je me rappelle qu’elle était partie se doucher. Kevin en avait profité pour parler avec moi dans la cuisine. Il me demanda si je connaissais bien Antoine et si je savais quel âge il avait. Je lui répondis que oui et lui avoua cependant que j’avais menti sur mon âge suite à concours de circonstance, Kevin me rassura et m’avait indiqué qu’il n’en dirait rien à Antoine.Visiblement très gentil ce Kevin ! En plus d’être mignon je trouvais qu’il était très sympathique avec moi. Bref je l’adorais déjà !Pas si bien dire… je pense qu’il m’appréciait également au vue des sourires qu’il me lançait… Ça devenait gênant sachant qu’il était avec ma sœur ! Je pense qu’il aimait surtout mon décolleté qui laissé entrevoir le début de ma poitrine.Enfin… ma sœur est sortie de la douche et ils n’ont pas tardé à partir.Je crois que c’est à ce moment précis que j’ai une nouvelle fois pris conscience que les hommes pensaient qu’aux filles et surtout au sexe en général ! Que leurs yeux étaient de véritables radars !En m’en rendant comte, j’ai ouvert les yeux sur les hommes. Dans le bus par exemple, j’ai constaté que les mecs mataient toujours les nanas. Je m’en suis réellement rendue compte cette année là car il a fait très chaud au printemps, et que quand je mettais une robe, les hommes me regardait avec plus d’intensité. Ma poitrine était pour beaucoup je pense !Je percevais des regards limite malsains pour mon jeune âge. Certes, mais cela ne provoquait pas en moi un mal être. Limite j’ai aimé dès les premières fois !Bref… Avec Antoine nous sommes restés en couple jusqu’aux grandes vacances. Nous nous voyions au moins 3 fois par mois plus nos activités par webcam. Mais j’ai tout gâché avec lui, c’est de ma faute j’en suis consciente et je l’avoue. Je vais bien sûr vous expliquer. À cette période là, l’autre Lola qui est en moi commençait à se dévoiler…Chapitre 3 : Ma jeunesse, mes premières fréquentations (Partie 2)J’ai commencé à déconner avec Antoine lorsque je me suis découverte des capacités de séduction. Ou plutôt, lorsque je me suis aperçu que mes atouts physique pouvait faire baver les garçons.Un soir, après avoir discuté (et bien plus) avec Antoine via ma webcam, j’ai décidé sans réfléchir de surfer sur un site de chat webcam où l’on peut échanger avec des inconnus(es). L’heure très avancé dans la soirée n’aidant pas à faire de rencontres basées sur l’échange de mots si vous voyez ce que je veux dire.Je suis tombé sur des hommes, jeunes, plus vieux etc… Un point commun entre eux : ils avaient leurs instruments dans leurs mains !Je dois avouer, que mon échange avec mon copain m’avait bien excité mais pas rassasié complètement.J’ai commencé à montrer mon décolleté, suivie de mon soutif…… et mes seins. Pas une seule fois ma tête cependant. J’ai commencé à toucher ma poitrine…Chaque hommes que je voyais, avait tellement envie de se branler devant une fille, donc j’en avais laissé faire un, je changeais, puis un deuxième qui juté devant moi enfin un troisième… Tous me remerciés et pourtant je n’avais rien fait de spécial. À part peut-être leur donner envie de me baiser.Arrivé au quatrième, j’ai participé un peu plus ! Comme avec Antoine, je me suis touché et a commencé à me rentrer des feutres dans ma partie intime et enfin mon déodorant… J’ai adoré voir le mec éjaculer pour moi !Bon, vous imaginez bien que ce n’est pas pour ça que je n’étais plus avec Antoine. Loin de là même. Il n’en a jamais entendu parler ! Mais je voulais vous planter le décor : je commençais à extérioriser mon autre « moi ».Revenons à ma relation avec Antoine…Comme je disais, pendant des mois nous nous sommes retrouver deux à trois fois par mois. Soit chez lui ou chez moi. Mes parents ont été mis au courant car ma sœur avait lâché un jour que j’avais un petit copain. Ils n’ont jamais eu connaissance de son âge. Heureusement car mon père aurait à l’époque fait une crise cardiaque.Le seul hic, c’est quand Antoine a découvert mon véritable âge. Bien évidemment je ne pouvais pas le garder secret longtemps ! Sur le coup, ça l’avait fait paniquer puis il avait très vite dit que je ne faisais pas mon âge donc ça allait le faire…Au fond de lui j’avais senti qu’il était déçu de moi. À 18 ans, se taper une nana de 14 ans c’était pas facile à assumer pour tout le monde.A cette période là, j’ai commencé à mettre des talons (que je piquais à ma sœur), je me maquillais commençais à porter des vêtements disons moins gamine.Un soir, Antoine m’avait emmené chez un pote à lui qui organisait une soirée. Il y avait une tonne de monde que je ne connaissais pas. La soirée été sympa sur fond de musique et alcool. Recadrons les choses, la plupart avait la majorité. Avouons tout de même que j’ai bu, un peu… un peu beaucoup peut-être ! Antoine été pas mal occupé avec des amis à lui un moment donné. Quand je me suis fait accoster par un mec, Romuald, un mignon black. Pas trop eu le temps de converser puisque Antoine est très vite revenu. Retenez simplement ce prénom. Romuald était rentré dans ma vie.Sans le savoir, ce jeune homme allait devenir une des raisons de mon échec avec Antoine.D’ailleurs, Antoine m’avait fait une scène dans la voiture, la première grande dispute entre nous. Pas pour avoir parlé avec Romuald, loin de là même ! Mais il m’avait reproché de m’être habillé et maquillé comme une fille qui voulait choper selon ses propres mots. Soit disant que tout les mecs de la soirée me regardaient, pas faux si vous voulez connaître la vérité…Le lendemain, il s’était confondu en excuse et étions repartis sur de bonnes bases.Je crois que notre relation et les rapports que nous avions eus en réalité et/ou par webcam avait influencé son comportement avec moi. Cela voulait dire beaucoup, qu’il devait me voir comme une petite chaudasse qui aimait jouer à ça et pas qu’avec lui.Un peu plus tard. J’avais reçu un message signé Romuald. Précis et clair, il me disait qu’il savait bien que j’étais en couple avec Antoine et il connaissait mon âge. Il m’a demandé à me voir. Je n’ai pas réfléchis j’ai dit oui. À ce moment, je n’ai jamais pensé aux conséquences éventuelles.Non pas qu’il était un méchant garçon. Mais son profil allait tout simplement chambouler ma petite vie avec Antoine. De réputation, j’avais su par Antoine qu’il fréquentait des filles dévergondées. Je pense qu’il allait très vite cerner le potentiel que j’en pouvais avoir.Son sourire et son regard l’autre soir lors de notre courte entrevue ne m’avait pas laissé indifférente. Apparemment il s’agissait également d’une connaissance de Kevin, le petit ami de ma sœur. Le rendez-vous était fixé. Ce sera un dimanche.Antoine n’en savait rien. J’ai rejoins Romuald à l’heure du rendez-vous devant la mairie de ma commune. Nous nous sommes baladés, avions discuté de tout et rien.Très vite, il me confia qu’il avait apprécié notre rencontre lors de la soirée. Et que même si je sortais avec Antoine je lui avais tapé dans l’œil. Cash, il me disait aussi qu’il me trouvait sexy pour mon âge. J’ai été déstabilisé très vite, j’ai perdue pied ! En 1 minute, j’ai eu l’impression d’être devenu une fille facile.Il m’a emmené jusqu’à sa voiture, puis avions été sur un parking de supermarché. Je ne disais rien. Il m’a embrassé, j’ai pas refusé !J’ai même relancé le baiser… J’ai pensé à rien d’autre, surtout pas à Antoine ni à mon acte.Nous avions rien fait de plus car mes parents m’avaient appelé pour que je rentre à la maison.En y repensant le soir avant de parler avec Antoine par webcam je n’ai pas eu de remord, peut-être un peu perdu mais l’excitation l’avait emporté ! Je ne voulais juste pas qu’Antoine le sache ! C’était tout ! Et visiblement, Romuald ne le souhaitait pas non plus.J’ai revu quelques jours après Romuald. Chez lui. Nous avions très vite fixé les règles. Ce sera juste pour le « délire ». Lui, il cherchait une meuf cool, pas prise de tête selon ses mots. Moi, je voulais me découvrir et vivre des choses palpitantes.C’est à partir de cet après-midi là que je suis devenue du haut de mes 14 ans, un plan cul d’un mec plus vieux que moi.Notre premier rapport s’en était suivi et fut bref, d’après lui je l’avais excité comme une petite salope. Pourtant je m’étais juste laissé faire.Il avait adoré me sauter ! Imaginez, baiser une petite meuf blonde avec une jolie poitrine et surtout qui était d’accord pour juste coucher… Nous nous sommes revus 2 fois en 2 semaines.Dont une fois dans un parc, derrière une statue. Nous ne pouvions pas aller chez lui bursa escort bayan ni chez moi d’ailleurs. Ce fut une situation assez insolite mais ce qu’il n’avait pas empêché de me prendre rapidement vite fait. J’en ai encore le souvenir d’avoir été à 4 pattes par terre, dans l’herbe fraîchement tondue. J’ai appris plus tard le nom de la position, la fameuse levrette ! Quelle sensation incroyable de sentir sa queue comme ça ! Délicieux !Puis un soir, il m’avait invité à passer chez lui… Ses parents étaient sortis. Je pensais être seule avec mais non ! Ils avaient organisés une petite soirée entre petit comité. Deux autres potes à lui et une fille qui habitait le village d’à coté. Très vite, je me suis aperçu que la meuf, Julie, 17 ans avait l’air d’être complice avec les deux autres garçons et Romuald. Je ne suis pas resté longtemps. Les mecs ne savaient pas que je fréquentais Romuald même si ils se doutaient… Quand je partais j’ai observé que Julie allait dans une des chambres avec les deux mecs. Bizarre… j’ai cru que c’était pour nous laisser se dire au revoir Romuald et moi. J’ai vite compris que les deux potes et la fille allaient faire quelque chose entre eux. À ce moment je suis partie.Quelques jours après, j’ai revue Romuald. Je lui avais demandé ce qu’ils avaient fait quand j’étais partie. Il me répondît : « un truc ».Apparemment, cette meuf avait une certaine habitude avec eux. J’ai vite arrêté de lui poser des questions. Je m’étais renseigné auprès de Maud sur cette mystérieuse Julie et, elle m’avait dit que la fille était connue pour se faire « tourner » entre les potes de Romuald lors des soirées.Je dois avouer que cela m’intrigué fortement. Et je m’étais posé la question si Romuald y participer ! Passons…Nous approchions vers la fin de l’année scolaire, Et manifestement Romuald avait l’intention de me voir pendant les vacances. Antoine aussi.Romuald m’envoya un message. Il me proposa de se retrouver chez lui un mercredi après-midi. J’avais aussitôt répondu oui !Je suis arrivé chez lui vers 15 heures, je me rappelle de la chaleur qu’il faisait ce jour là ! Avec un grand soleil… Je mettais mise en mini jupe en jean, avec des converses et un débardeur rose.Chez lui, il y avait ses deux potes de l’autre soir, les fameux garçons qui s’étaient introduit avec Julie dans une chambre.Je savais au fond de moi que j’aurais peut-être dû partir; je pressentais quelque chose, un genre d’instinct. Mais je suis resté ! Influencé par ma curiosité sûrement !À peine arrivé, Romuald me prévenait qu’il devait aller faire une course pour sa mère et qu’il n’en avait pas pour très longtemps. Puis il est parti assez vite…Je suis resté chez lui, là, planté avec ses deux potes qui m’observaient comme un morceau de viande.Ils s’appelaient Wendy et Axel, deux blacks du même âge que Romuald. Soudain, Wendy me disait que je ne faisais pas mon âge et Axel ajouta qu’ils savaient ce que Romuald et moi faisions ensemble depuis un petit moment. Wendy rétorqua que Romuald ne devait pas s’ennuyer avec moi ! Je ne savais pas quoi faire ni répondre !J’étais devant eux à les écouter parler. Axel se leva du canapé et avait été mettre de la musique via le poste CD du salon, du rap je m’en souviens très bien. Il s’approcha de moi, me caressa la joue tout en avançant sa bouche vers mon oreille et me glissa tout bas : « A-tu déjà sucé Lola ? ».Toute gênée, tout en devenant rouge je répondis : « non, jamais ! ».Je voulais partir loin, mais une partie de moi même ne voulait pas. Pourtant ils ne m’ont jamais retenu de force ou autres. Je suis resté avec eux à leur répondre. Après avoir répondu, Axel se tourna vers Wendy. Puis, il avait pris ma main et me dirigea vers une chambre.Une nouvelle fois, je n’ai rien dit ni rien fait ! Nous somme entrés à l’intérieur, et il a refermé la porte derrière moi.Il m’avait regardé dans les yeux et m’avait dit : « Romuald nous a dit que tu avais demandé ce que nous avions fait l’autre soir avec Julie… Je vais te montrer ».Il a d’abord ouvert sa ceinture, puis déboutonné son pantalon et à baissé son celui-ci. Il attrapa ma main et l’avait mise sur son sexe. Il bougea ma main avec la sienne, toujours sur son sexe. Puis retira sa main, je commençais à le masturber sans rien dire. Il me regarda, et m’a mise à genoux délicatement devant lui. Ma tête face à sa queue !Je m’apprêtais à lui faire une fellation, ma toute première !Je ne savais absolument pas comment pratiquer, je n’étais pas à l’aise, j’ai eu peur au début puis ses caresses dans mes cheveux m’ont très vite rassuré. Tout c’est passé assez vite. Tellement vite ! Je ne suis pas resté longtemps à genoux.Peut-être 1 minute, 2 minutes pas plus. Je l’ai d’abord eu en bouche, j’avais fait plusieurs va et vient, j’avais senti que je pouvais vite vomir. De mémoire je pense l’avoir mise trop loin dans ma bouche.Puis je l’avais léché sur toute la longueur, plusieurs fois jusqu’au gland sur ses conseils. Avant de la remettre en bouche complètement. Il avait l’air d’apprécier car je la sentais durcir de plus en plus. Je n’osais même pas le regarder, j’imagine que lui par contre n’avait rien raté et avait pris plaisir à me mater faire.Il se retira. Et avec ses deux mains, avait pris ma tête et l’avait levé vers lui. En me regardant il m’indiqua qu’il allait appeler Wendy. Ce qu’il faisait aussitôt, en ouvrant la porte et en sifflotant.Tout était passé si vite que je n’ai pas eu le temps de réfléchir.Wendy était rentrée dans la chambre, puis avait commencé à se mettre en caleçon direct. Rebelote, Wendy me dirigea vers sa queue et je mettais à le sucer assez maladroitement il fallait l’avouer. Mais l’important était ailleurs. Axel me caressait à nouveau les cheveux me glissa :” maintenant tu sais pour Julie”.Oui en effet je comprenais…Wendy me relevait. Je me rappelle que ma salive dégouliné un peu de mes lèvres. Il sortit un sein de mon soutif et de mon débardeur puis le malaxé avant de le mordiller.J’avais une sensation d’appartenir à personne à la fois, et d’une autre, d’être à la disposition de ces mecs là ! Ce qui était le cas ! Et j’aimais ça…Soudain, Axel sortit deux capotes et m’avait installé sur le lit de la chambre. Chacun leurs tours, ils m’ont pénétrés et chacun allé de son petit commentaire.”Putain trop bonne cette meuf !” pour l’un, et “mate ses nibards mon pote !” pour l’autre.Très vite, ils ont éjaculés en moi. Trop excité sûrement ! Encore une fois cela avait été très rapide de mémoire.Je réalisai très vite que je mettais faite baiser dans les deux sens du terme. Je n’ai pas attendu le retour de Romuald, je suis partie assez vite ensuite.Mes cheveux en désordre, mon vagin trempé et mon haut remis à l’arrache.Ce n’était pas un viol, pas de mal entendu entre nous ! Je suis resté, je n’avais pas dit non, et surtout ils m’ont jamais enfermés, retenus ou quelque chose de ce genre.Le soir, je n’ai pas parlé avec Antoine par webcam, ni le lendemain d’ailleurs. Romuald ne m’envoyait pas de message. Silence radio pendant quelques jours.Je reste persuadé que Romuald était parti exprès pour me laisser seule avec ses deux potes. Avec le recul de quelques jours, j’avais pris cela comme une expérience de plus dans ma découverte sexuel. J’avais aucun remord !Puis au début des vacances, j’avais reçu un message d’Antoine. Et là… le drame…Je n’ai jamais su qui réellement avait balancé auprès d’Antoine (même si les possibilités étaient assez réduites !). Mais il avait été mis au courant sur le fait que des potes de Romuald avaient éventuellement passé un moment avec moi.Je n’ai pas su mentir ni avouer non plus. Il avait des informations assez précises et ça c’était plutôt irréfutable !Nous avions rompus en quelques minutes seulement. Très rapidement en fait, sans vraiment d’explications de ma part. J’ai eu de la peine, des remords un peu mais je n’ai pas voulu me morfondre.Peu de temps après, Romuald m’envoya un message pour me voir. Je ne lui ai jamais répondu. J’imagine qu’il avait été mis au courant de ma séparation.Maud et mes amies, apparemment n’avaient pas été mise au courant de mon après-midi chez Romuald. Je n’avais rien dit non plus. J’appréhendais surtout que ma sœur avait été mise au courant aussi par Kevin, mais non également. Personne n’en avait parlé !J’avais fini mon année scolaire, je passais en 3ème avec de très bonnes notes. Je devais partir chez ma grand-mère dans le sud. J’avais prévu de voir personne cet été, ça allé me permettre de me retrouver un peu.Je repensais à toute cette première année, ici. Mon arrivée, mes rencontres, mes changements, les garçons etc… Un sentiment de liberté m’avait dominé. Je me découvrais un penchant de moi que je ne connaissais pas comme si qu’au fond de moi, une deuxième Lola existé !Je savais de ce fait, que je pouvais plaire ça c’était acquis ! Même si j’étais jeune, un peu beaucoup pour certains d’entre vous. Je savais également que je pouvais me faire “utiliser” par les garçons. Mais le pouvoir du corps féminin n’avait pas d’âge, et ce, d’après mes premières expériences.Et dire que mes parents me voyaient encore pour leur petite fille chérie toute sage et mignonne…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir