Ca mousse ! (réupload)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bbw

Ca mousse ! (réupload)Petite expérience (là encore, tout ce qu’il y a de plus réel !) très croustillante qui date maintenant de quelques années. C’était en plein milieu des vacances d’été. Toujours pas de gros budget vacances aucune activité spécifique prévue au programme, nous avons donc prévu une journée détente/farniente dans un centre aquatique. Ou balnéo.Enfin bref : Un lieu avec une gigantesque piscine et un espace réservé un peu VIP ou on peut s’inscrire pour la journée et profiter d’un Jacuzzi, d’un sauna, d’un hammam et bien évidemment d’une piscine.Nous nous présentons à l’ouverture, à 8h, l’espace bien être est encore désert.Nous rêvons déjà aux petites bubulles qui vont masser nos chairs fatiguées, Nathalie songe déjà au massage auquel elle aura droit (je suis assez bon masseur, ca me semblait être la cerise sur le gâteau que de lui promettre un bon massage du dos.)Une fois les tickets, bracelets et tout le toutim en poche, nous nous dirigeons vers le vestaire pour passer nos maillots.En vieux couple nous allons dans une cabine large, de celles qu’on réserve aux couples et aux familles.Si aucune idée salace nous ne était venues en tête jusque là, j’avoue que devant le corps nue de ma compagne, certaines perspectives font surfaces !Nathalie est une femme extrêmement sexy : C’est une petite jeune femme assez ronde, rousse aux yeux verts, avec un visage aux traits fins (yeux en amande, petit nez en trompette, lèvres fines) dotée d’une poitrine ENORME, (Non, je ne déconne pas, elle faisait du F et tutoyait le G) et un joli cul rond.Elle est par contre affublée d’un caractère versatile au possible, susceptible.La moindre contrariété cassait toute motivation chez elle, et comme il était facile de la contrarier, les moments ou elle se sentait d’humeur coquine étaient rares.Mais que le désir la prenait, elle était instoppable :Une véritable excitée, petite garce obscène, dépravée, aimant se faire baiser de toutes les façons possibles et imaginables ; Une suceuse de première catégorie, aimant sentir ma queue lui gicler du foutre au fond de la gorge, aimant tout autant l’avaler gouluement … Elle aimait également parfois que j’écarte ses fesses pour mieux lui enfoncer mon dard dans le cul et la limer vigoureusement.L’une de ses spécialités était également la branlette espagnole qu’elle aimait pratiquer pour me faire jouir sur son petit visage angélique.Bref, revenons à ce jour à la balnéo : Nous nous déshabillons donc dans le vestiaire, et devant ses fesses rebondies, sa lourde et fière poitrine, et son petit minou épilé, je suis assez vite troublé.Sans même regarder mon sexe, elle sait repérer quand je suis excité, rien qu’à la lueur de mon regard.Elle a le sourire aux lèvres, me laisse un peu profiter de la vue de ses charmes …- Toi, t’as envie de moi !- J’ai TOUJOURS envie de toi!- Hum, je sais.La petite réponse parodique de Gary Oldman dans le 5ème Elément, la meilleure manière pour elle de me canlı bahis şirketaleri faire noter sa satisfaction.On se sourit l’un l’autre.Un petit clin d’oeil après que je l’aie détaillée du regard, et elle recouvre ses fesses de sa culotte de bain et ses énormes nichons de triangles de tissu.Mon coeur s’accélère.Nous rentrons dans l’espace VIP et allons nous glisser dans le jacuzzi.Un homme est là pour profiter du massage des bulles.Nat et moi discutons de choses et d’autres, en face face, nos jambes en contact.L’homme finit par aller vers l’espace Hammam, et tandis que nous profitons du massage causé par les remous, je laisse l’un de mes pieds s’aventurer contre sa cuisse.Je guette sa réaction, mais elle se met à sourire, et je sens assez rapidement ses orteils se glisser contre moi.Il ne faut pas très longtemps pour que son pied se fraye un chemin vers mon entrejambe. Elle écarte sa culotte pour que mon orteil puisse lui caresser le clito plus facilement, et de mon coté, je baisse donc mon maillot, et elle se saisit entre ses orteils de mon sexe.Je ne suis pas spécialement fan des actes impliquant les pieds, mais le fait de devoir faire les choses discrètement pour ne pas se faire griller si quelqu’un arrive est très excitant, et le mat du chapiteau finit par se dresser rapidement. Elle minaude et me sussure :- Que voulez vous que je fasse, maitre ?Là, j’ai un semblant de vertige : Je perds complètement la tête quand elle désire être mon esclave sexuelle … – montre moi tes seins …Elle écarte alors tout doucement les bonnets de son bikini, me laisse profiter de cette jolie vue, puis entreprend de se pincer les tétons doucement en les faisant rouler entre ses doigts, puis elle les suce, tandis qu’elle continue de me branler avec ses pieds et que je titille son minou du mien.La tension monte, mais nous savons nous interrompre et de laisser le temps à notre plaisir de monter, de nous faire languir.Au bout d’un moment de ce petit jeu, elle me fait un clin d’oeil et me dit :- Suis moi.Elle sort du jacuzzi et se dirige au fond, sous une des douches (fermées par un rideau, et séparées les unes des autres par une cloison).Je rentre à sa suite, elle lance l’eau après avoir tiré le rideau et se colle à moi en m’embrassant goulûment. sa main caresse l’avant de mon maillot et la bosse sous-jacente, tandis que je tire sur le nœud dans son dos qui retient son haut.- Tu veux que je te branle avec mes nichons ou bien que tu me baises la bouche ?Ok, Elle parle crûment, elle est grossière, le ton est donné : Elle veut que je me serve d’elle, que je la souille et que je sois vulgaire aussi … A genoux, et suce, petite pute.Oui, maitre. Vous aimez quand je suis votre petite pute ….Elle s’exécute, sans quitter ses yeux des miens, et engloutit ma queue jusqu’à la garde, mon gland au fond de sa gorge, puis se met en devoir de me pomper.Sa main à la base de ma bite, je sens sa bouche aller et venir et sa canlı kaçak iddaa langue tourner autour. ses seins sont nus, et j’en profite pour les masser à pleine main, pincer doucement ses tétons …Puis je saisis l’arrière de sa nuque et commence à guider le mouvement. ses mains retombent le long du corps, et elle me laisse prendre possession de sa bouche. j’accélère, tape deux trois fois contre sa luette, elle a quelques contraction de la gorge.Je m’interromps pour lui demander si tout va bien. Elle me répond de cette voix extatique, délirante, de l’accro au cul qui est en train de méchant tripper :OUI ! OUI ! T’arrêtes pas ! Baise ma bouche !!!Je tremble un peu que quelqu’un rentre à ce moment là et surprenne les bruits que nous faisons, mais non, nous sommes toujours les seuls dans cet espace.Le désir monte assez vite, et quand elle désire calmer le jeu, se redresse, et glisse mon sexe entre ses seins pour ensuite le faire aller et venir, son sourire canaille et obscène au lèvres qui s’entrouvent pour venir lécher et sucotter un peu ma queue, ses yeux ne quittant pas les miens pour se délecter de mon plaisir. Au bout d’un moment, je la fais se relever, la plaque face contre la faience, et baissant sa culotte, je dénude son petit abricot que je m’empresse de dévorer tout en m’accroupissant derrière elle.Après quelques coups de langue ample sur l’ensemble de sa petite fente, je commence à sucoter son clitoris, puis ses petites lèvres …. Quand ses gémissements commencent à se faire audible, je lui glisse deux doigts dans la chatte et commence à aller et venir. Elle monte, halète, et au bout d’un moment elle m’arrête et me glisse :- On reviendra ici, mais avant, on va dans le Hammam.Le monsieur de tout à l’heure n’est plus là, nous sommes encore et toujours seul (On a vraiment eu une chance de dingue. Et on a bien fait d’arriver tôt, aussi)Nous nous sommes un peu rhabillés avant de sortir de la douche, of course.Dans le hammam, je vais m’asseoir sur la marche la plus haute.Nat me rejoint et s’asseoit entre mes jambes.J’en profite pour reposer mes mains sur sa poitrine et reprendre mon massage obsédant. Puis, elle se redresse, descend des dégrés et se jette sur moi. Elle m’embrasse fougueusement, puis se retourne et s’appuie sur les margelles de la cabine en se cambrant pour me présenter son joli cul.j’ai le souffle court, et les mains qui tremblent.Elle agite son popotin devant moi, je sais ce qu’elle me propose …J’écarte sa culotte, puis la prépare un peu avec ma langue et mes doigts. La pointe de ma langue tourne autour de son anus, puis y rentre un peu. Je dépose de la salive, avant d’y glisser mon majeur et mon index, et des faire des cercles. Je procède comme ça quelques minutes avant de présenter mon chibre à l’entrée de son petit trou.Elle est excitée comme une dingue, et je n’ai pas à beaucoup pousser pour m’enfoncer dans son cul. Je me mets à la limer vigoureusement et elle doit se canlı kaçak bahis retenir de crier de plaisir.C’est lorsque je me sens au bord de l’orgasme que je ralentis puis me stoppe.- Tu vas venir ?- Oui …- Attends, je veux ton sperme.Nous retournons sous la douche, elle arrache son haut puis elle se remet en position. C’est en me suçant vigoureusement qu’elle me fait venir et que ma semence explose dans sa bouche et lui remplit la gorge. Elle avale le tout avidement tout en continuant a bien me sucer pour me nettoyer la queue. Le temps que je reprenne mes esprits, les premiers usagers ont commencé à affluer, et elle a du attendre le soir avant que je puisse m’occuper de son cas. Arrivé à la maison, après le repas et la douche, nous sommes montés à la chambre.- Je crois que cette fois-ci, c’est à moi d’obéir, Madame.- Tu as tout compris, esclave.J’ai la chance d’avoir une fenêtre qui donne plein sud : L’été, quand la lune est assez basse, sa lumière rentre dans la chambre, et nappe le tout de sa lumière, amplifiée par quelques miroirs sur le coté.C’est dans cette lumière blanc bleu, dans la chaleur de l’été du sud de la France, qu’elle se déshabille lentement devant moi.Elle quitte son t-shirt pour faire apparaitre sa poitrine irréelle, et baisse sa culotte en dentelle pour me permettre de mieux observer ses appats.Quand je m’approche pour l’embrasser et l’enlacer, elle m’arrête en plaquant sa main sur ma poitrine :- Je t’ai pas autorisé à toucher !Elle va s’allonger sur le lit, et écarte les jambes pour me permettre de bien voir son minou rasé, avec lequel elle se met à jouer presque distraitement.- Approche toi, et viens m’embrasser.je m’execute, et nos languent jouent longtemps ensemble avant que je descende tout doucement lui faire des bisous dans le coup.Au bout d’un moment elle ne m’aggrippe par les cheveux et Et me guide vers sa poitrine.- tu vas ou je t’amène, et tu ne décolle pas tant que je ne t’ai pas dit;- Oui, maitresse. C’est ainsi que peu, je descend vers son sexe. Elle accepte que je la touche avec mes mains je lui caresse donc la poitrine, les fesses, etc. pendant que ma langue se met à jouer sur son minou.je commence par tourner autour de son minou avec ma langue, sur les grandes lèvres.puis je la glisse doucement au centre plus humide de son sexe.Après avoir léché consciencieusement ses petites lèvres, je prends en bouche son clitoris.Je sucote et titille ce petit noyau de cerise, ce qui déclenche chez elles un torrent de gémissement.Elle me plaque contre son minou et m’encourage à continuer jusqu’à ce qu’elle jouisse comme une folle.Quand elle a retrouvé ses esprits, elle se retourne en embarquant son bout de draps !- Bon, Bonne nuit !- Mais, heu ….- … Oui ? (Elle me cherche)- Ben, je suis assez excité, poussin …- A bon ? Et … tu voudrais que je t’aide ?- hum … moui … (tout penaud le Greg)- Bon …. Ok …. reviens vers ma bouche. :pElle se remet à me sucer avec gourmandise, cette fois-ci sans trop me faire languir.Elle se met à déglutir, et me laisse tout pantelant de plaisir …Je me glisse sous le drap … et ne la prend pas dans mes bras, car la chaleur de l’été est intense, mais du coup nous nous tenons par la main.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir